Interview avec Jeremy Suarez

Jeremy Suarez. Ce nom ne vous dit rien? Je suis sûre que oui! Jeremy est une icône de la scène street internationale. Avec son style unique, sa puissance inégalable et sa « Cool Attitude Belge » incontournable, vous ne pouvez qu’être Fan! 

 

Jeremy Suarez le sympathique

Jeremy Suarez le sympathique

 

Jeremy est une des locomotives de la scène belge. Il a 28 ans et est en pleine forme. Il nous le montre encore avec cette vidéo ou il nous régale avec des tricks d’une puissance et d’une aisance incroyable dans un nouveau skate park à Bruxelles monté par ses amis en mode DIY. Jeremy n’est pas qu’un street skater, ouvert d’esprit il est aussi à l’écoute de nouveaux challenges tels que faire un marathon en roller, des challenges 10k pour se tenir en forme ou même faire un tour des plus grandes capitales du monde en urban skate. Nous avons pu avoir une petite interview avec Jeremy!

 

Jérémy en Orbite

Jérémy en Orbite

 

Jeremy, tu as commencé le roller très jeune, quel âge avais-tu exactement?

Tout à commencé quand j’avais 7 ou 8 ans, quand je suis allé au mythique skate park d’Anderlecht avec mon école, un mercredi après midi.

 

Jeremy déja en Rollerblade il y a plus de 15 ans

Jeremy déja en Rollerblade il y a plus de 15 ans

 

Qu’est-ce qui t’a tant attiré dans le roller?

La première fois que j’ai mis une paire de roller aux pieds, c’était incroyable et ce n’était même pas les miens, je les avais loué au skate park. Il y avait tellement de monde qui s’amusaient, sautaient, slidaient, jouaient au roller hockey… Je trouvais ça génial de voir tant de monde skater tous ensemble dans ce complexe dédié au roller, que j’ai décidé d’y revenir aussi souvent que possible. Je me suis fait un paquet de nouveaux amis! On était un groupe de kids qui s’amusions dans le skate park, on faisait même des grandes parties de « cache cache » inoubliables… A partir de ce moment toute mon enfance consistait à jouer sur des rollers.

Quand as-tu réalisé que tu as un talent extraordinaire en roller?

Je n’ai pas réalisé que j’ai un talent, j’ai simplement pensé me procurer un maximum du « fun » et profiter le plus possible de passer du bon temps avec ma « nouvelle famille ». Après 2 ans de roller, jouer dans les alentours en roller, on a commencé a repousser nos limites. Sans vraiment savoir que mon level commençait à évoluer je tentais tout ce que je pouvais : descendre la plus grande rampe et tenter de reproduire les tricks que faisaient les personnes plus âgées que moi… (Jean Chanet, Issame Tomba, Enrique Roces…).

 

Jeremy en Fishbrain

Jeremy en Fishbrain

 

Tu as commencé dans la « Vert » quand tu étais jeune et tu étais déjà un surdoué. En fais-tu toujours?

Comme je disais, l’ancienne génération de skater faisait beaucoup de « Vert » donc mes amis et moi voulions faire également de la « Vert » et reproduire les mêmes figures et tenter d’avoir le respect de cette ancienne génération parce que nous étions que des kids (autour des 10 ans). De temps en temps, j’essai de skater de la « Vert » quand j’en ai l’occasion parce que nous n’avons plus de grandes « BIG Halfpipe » en Begique. Mais nous faisons de temps en temps des « Démos Shows » avec Kevin Marron Lopez sur une « Big Halfpipe » montée pour l’occasion et ce pendant l’été en Belgique! Donc oui j’ai encore de bonnes bases en « Vert ».

Les Skates Park sont-ils le terrain de jeux que tu préfères?

En effet, c’est le skate park que je préfère. C’est pour moi l’endroit où je peux le plus m’exprimer, c’est notamment parce que j’ai grandi dans un skate park. Les gens disent que je suis un « Park Rat »  ce qui signifie un « Ratisser le Park » en d’autre therme que je fais essentiellement du park et que je le maitrise. J’aime voler, sentir le bois sous mes roues, tourner, slider, curver, faire des tricks « tête en bas » et juste y traîner avec mon crew. Mais tu peux aussi me voir dans un bowl en béton, en street, sur un marathon et toutes autres activités sur mes « Rocket Shoes » (mes rollers).

 

Jeremy en 360° Abstract

Jeremy en 360° Abstract

 

Cette année, tu as gagné le FISE à Montpellier, comment as-tu vécus ça?

Il y a longtemps j’étais le seul amateur à faire des complétions en Pro et si je me souviens bien c’était au FISE. Après 15 ans je prends la première place en Pro et c’est un sentiment incroyable. Je n’ai vraiment pas pensé gagner ce jour là mais c’est un sport où tout le monde  peu gagner si sa détermination est sans limites!

Le FISE te fais voyager à travers le globe, il y a un endroit où tu rêverais d’aller avec le FISE?

J’ai voyagé partout dans le monde avec mes rollers aux pieds pour faire des shows, des compétitions, des shootings photos et vidéos mais pour maintenant la prochaine étape est le FISE CHINA à Chengdu… Nihao!!!!

Nous t’avons également vu traverser le globe avec des Twisters aux pieds pour CityExplorer en 2014 et challenger Sofi sur des Challenge 10K. Ca devait être sympathique non?

C’était une expérience inédite et incroyable! Je suis allé dans des endroits où je n’étais jamais allé au par avant et où je n’irai peut être plus jamais! Je disais, j’aime skater (faire du roller) peu importe ce qu’est ton but sur ces rollers… Skater n’est pas juste une discipline, tu peux utiliser tes skates pour « cruiser » ou aller d’un point A à un point B, c’est comme ça que j’ai appris à aimer le roller. Cela me fait voyager énormément et me donne également l’opportunité de me faire de nouveaux amis! J’aime essayer toutes les disciplines possibles en roller, du street au slalom, au freeskate, au hockey, au roller disco… Peu importe, l’important c’est d’avoir du fun avec tes amis!

On te voit également garder une bonne condition physique grâce à des sessions de fitness. Est-ce que cela t’aide pour le street ou d’autres disciplines?

Biensure, l’une des choses les plus importantes dans le roller est d’apprendre à tomber, de savoir encaisser les chocs pour arriver à se relever et continuer. Je pense que nous devons tous travailler notre condition physique pour rester en forme et solide pour repousser les limites de notre sport. On apprend tous de la douleur!

Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont encouragé à continuer. Et nous rappeler de ne pas oublier qu’il s’agit uniquement de « FUN ». Si tu lis ça, cela veut dire que ça t’intéresse un petit peu. N’attends pas pour nous rejoindre et agrandir notre famille! Come on!

Suis Jérémy sur Instagram : @marc9ver et regarde le voler sur des skates parks entre autre et notamment suis le lors de son trip à Chengdu à partir du 28 Octobre.

Plus d’infos sur www.rollerblade.com

MMF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *